Vous êtes ici : Accueil > Ignace aujourd’hui... > 35e Congrégation Générale des jésuites à Rome

35e Congrégation Générale des jésuites à Rome

35e Congrégation Générale de la Compagnie de Jésus

Du 7 janvier au 6 mars 2008, 225 jésuites en provenance du monde entier se sont réunis pour la 35e congrégation générale de la Compagnie de Jésus. Elle avait été convoquée par le Père Kolvenbach qui souhaitait présenter sa démission comme supérieur général. Cette démission a été acceptée le 14 janvier.

Un nouveau supérieur général a été élu le 19 janvier 2008 en la personne du Père Adolfo Nicolás. La congrégation générale s’est ensuite poursuivie pour débattre et discuter des orientations à donner à la Compagnie de Jésus.

Le Père Adolfo Nicolás est le 29 ème successeur de Saint Ignace de Loyola.
Voici un bref curriculum vitae :

* 29 avril 1936 : naissance à Palencia (Espagne)
* 15 septembre 1953 : Entrée au noviciat d’Aranjuez de la Province de Tolède (Espagne)
* 1958 - 1960 : Licence de Philosophie (Alcala, Madrid)
* 1964 - 1968 : Théologie à Tokyo (Japon)
* 17 mars 1967 : Ordonné prêtre à Tokyo (Japon)
* 1968 - 1971 : Maîtrise en Théologie à l’Université Pontificale Grégorienne (Rome)
* 1971 : Professeur de Théologie systématique à l’Université Sophia (Tokyo, Japon)
* 1978 - 1984 : Dirceteur de l’Institut Pastoral de Manille (Philippines)
* 1991 - 1993 : Recteur du Scolasticat ( Tokyo, Japon)
* 1993-1999 : Provincial de la Province du Japon
* 2004 - 2007 : Modérateur de la Conférence jésuite d’Asie Orientale et Océanie

Langues : espagnol, japonais, anglais, français, italien

Adolfo Nicalás est un homme qui vient d’Asie, un théologien du Japon, mais qui est né à Palencia, en Espagne en 1936. Il représente une nouvelle génération de missionnaires espagnols au Japon, après le P. Arrupe.

Il est entré dans la Compagnie de Jésus au noviciat d’Aranjuez, un petit village non loin de Madrid, en 1953. Après avoir terminé ses études de philosophie à Alcala, Madrid, il se rend au Japon en 1960, pour une immersion dans la langue et la culture japonaise. En 1964 il commence ses études théologiques à l’Université Sophia de Tokyo, et est ordonné prêtre le 17 mars 1967 à Tokyo.

Après avoir obtenu un DEA de théologie à l’Université Grégorienne, Rome, il retourne au Japon, pour y être professeur de théologie systématique à l’Université de Sophia. De 1978 à 1984, il est directeur de l’Institut Pastoral de Manille aux Philippines et, ensuite, Recteur de la maison des jeunes jésuites asiatiques étudiant la théologie. De 1993 à 1999, il est Provincial de la Province du Japon.

Après ce passage au « pouvoir », il travaille pendant trois ans auprès d’immigrants pauvres dans une paroisse de Tokyo. Son travail est difficile, mais il apporte de l’aide à des milliers d’immigrants philippins et asiatiques et est directement confronté à leur souffrance. Dans un sens, son amour des pauvres et des opprimés pourrait aujourd’hui s’avérer, après tant d’années, son plus important ministère.

En 2004, il se voit nouveau confier des fonctions administratives et est nommé responsable de toute la Région d’Asie de l’Est qui s’étend depuis le Myanmar au Timor Oriental et à la nouvelle Province de Chine. C’est au cours de ces années qu’il est amené à soutenir l’impressionnante croissance de la présence jésuite au Vietnam et dans d’autres pays.

On pourra dire qu’après la célébration du centenaire du P. Arrupe, la Compagnie a élu un Général qui lui ressemble beaucoup. Comme si la Compagnie voulait réaffirmer, une fois encore, son caractère missionnaire et son attachement à tous les peuples et culture.

Félicitations P. Adolfo !

P. Fernando Franco SJ.


Prier pour la 35e CG :
Père et Maître Ignace,
observateur pénétrant des voies de Dieu,
ami fidèle du Seigneur,
humble serviteur du Christ et de l’Évangile
sous l’étendard de la croix,
chercheur infatigable d’une gloire de Dieu plus grande
dans le discernement et la prière,
docile dans l’obéissance au Seigneur et à l’Église son Épouse ;
toi qui n’as pas cherché richesses et honneurs,
mais as préféré être pauvre avec le Christ pauvre,
méprisé avec le Christ humilié,
pour qu’à tous soit annoncé
le saint Nom de Jésus
en qui se trouve le salut,
intercède pour nous auprès du Père de miséricorde,
pour qu’en ce temps de grâce
nous puissions chercher et trouver en tout
sa divine présence
et connaître sa très sainte volonté.

Nous confions cette très petite Compagnie
au Roi Éternel de toutes choses
qui n’a pas été instituée par des moyens humains,
mais par la main puissante du Christ Seigneur
en qui nous continuons à placer notre espérance,
pour qu’il veuille garder et faire avancer
ce qu’il a daigné commencer
pour son service et louange
et pour l’aide des âmes.

A toi, Père Ignace, et à la Compagnie du ciel
nous nous confions nous-mêmes
afin que confirmés dans la foi,
confortés dans l’espérance
et brûlant de charité évangélique
nous puissions en tout aimer et servir le Seigneur
et renouveler tous les jours notre prière d’offrande :

Prends, Seigneur et reçois,
toute ma liberté,
ma mémoire,
mon intelligence
et toute ma volonté ;
Tout ce que j’ai et possède,
c’est Toi qui me l’as donné :
A Toi, Seigneur, je le rends Tout est à Toi,
disposes-en
selon Ton entière volonté.
Donne-moi,
ton amour et ta grâce :
c’est assez pour moi.

Quelques liens pour comprendre la 35e CG :

Programme de nos activités

retraites ignatiennes
exercices spiritels