Vous êtes ici : Accueil > Ignace aujourd’hui... > Dernière prière guidée : contemplation d’un arbre

Dernière prière guidée : contemplation d’un arbre

Saint Bernard, le fondateur de l’abbaye de Clairvaux dit un jour :
« Crois-en mon expérience : tu trouveras quelque chose de plus dans les bois que dans les livres. Les arbres et les rochers t’enseigneront ce que tu ne pourrais apprendre des plus grands maîtres ».

Mais s’il a pu parler ainsi, c’est aussi que Jésus lui-même a été bien souvent inspiré par les arbres :
Rappelez-vous la Vigne, dont il est le cep, et nous les sarments,
Le Figuier, appelé à fructifier,
Le petit grain de moutarde, qui devient un grand arbre…

Concrètement, nous allons donc prendre ici quelques minutes ensemble, pour nous poser et nous mettre en présence de Dieu.
Ensuite, nous sortirons, et là, aidés du petit feuillet qui vous a été remis, nous partirons à la recherche de l’arbre par lequel le Seigneur aimerait nous parler aujourd’hui.

MP3 - 9.3 Mo
Contemplation d’un arbre

Je me laisse guider par mes sens, comme ils se présentent à moi :
La vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût…
Peut-être puis-je aussi me laisser appeler par un sens que j’utilise peu d’habitude…

Qu’est-ce que je vois ? Je regarde l’arbre que j’ai choisi :
• Sa hauteur, son envergure, ses lignes, depuis les racines jusqu’à la cime…
• Le détail d’une feuille, d’une fleur, un fruit qui se forme au bout de la tige…
• Voir ses couleurs actuelles, leurs nuances… ou l’imaginer en d’autres saisons, sous la pluie, la neige, le soleil.

Qu’est-ce que j’entends ? Le bruissement des feuilles, le pépiement, ou le roucoulement des oiseaux qui l’habitent…

Je me fais attentif aux parfums… ceux de l’écorce, des feuilles ou des fleurs, mais aussi l’odeur de l’humus, de la terre, dans lequel cet arbre a poussé …

Je touche la rugosité du tronc, les nervures d’une feuille, la douceur d’un pétale…
Je peux aussi sentir intérieurement l’élan de cet arbre, depuis ses racines jusqu’aux plus hautes branches.

Si c’est un fruitier, je peux goûter un de ses fruits, ou m’en rappeler la saveur… Je me remémore la lente maturation de ce fruit : la sortie de l’hiver, l’éclosion du bourgeon, l’épanouissement de la fleur du printemps, le flétrissement des pétales, le lent mûrissement du fruit…

Je me laisse attirer, appeler, par une perception particulière…
Qu’est ce qui m’attire ?
Une impression d’ensemble, un élément particulier, un bruit, une sensation ?
Je prends le temps de laisser se développer mon sentiment, ou mon désir, d’y mettre des mots …

Où est Dieu pour moi, ici et maintenant ?
* Est-ce que je perçois sa présence ? Comment se manifeste-t-il à moi ?
* Sinon, puis-je l’inviter à me laisser percevoir sa présence ?
* Je me suis senti attiré vers quelque chose en particulier… Le Seigneur a-t-il par là quelque chose à me faire voir, à me dire, à me faire sentir, à me faire comprendre ? Je prends le temps de l’accueillir.

Ecole de Prière ignatienne du 15 octobre 2016

Consulter notre site : http://epc.lapairelle.be/

Programme de nos activités

retraites ignatiennes
exercices spiritels