Vous êtes ici : Accueil > Programme > Sessions > Session Etty Hillesum - « Je suis seule, je n’ai que Toi, je risque ma vie » (...)

Session Etty Hillesum - « Je suis seule, je n’ai que Toi, je risque ma vie » (Est. 4)

Telle est la prière de la reine Esther, dont Etty Hillesum porte le prénom.

Libre, souveraine et proche des cœurs brisés, Etty a découvert en l’espace de ses trois dernières années le Trésor sans prix.

Avec Etty, oser porter notre improbable et inaltérable Royauté.

S’offrir le cadeau d’un week-end…
S’accorder l’espace de rencontres authentiques…

  • temps d’enseignement
  • intériorisation
  • pauses conviviales
  • rencontres et échanges en petits groupes
  • intégration « coeur-corps »

Du V. 30 (18h15) septembre au D. 2 (17h00) octobre 2016

Animateurs  : coauteurs du livre Prier 15 jours avec Etty Hillesum :

  • P. Pierre Ferrière s.J. anime et accompagne, à La Pairelle et en France, des parcours d’Exercices Spirituels, balisés par Ignace de Loyola. Auteur d’un livre sur saint Pierre Favre, premier compagnon d’Ignace (Nouvelle Cité, 2014).
  • Isabelle Meeûs-Michiels entretient depuis de nombreuses années une complicité nourrissante avec l’oeuvre d’Etty. Elle dirige par ailleurs deux Services d’Accueil de Jour spécialisés pour jeunes et adultes porteurs de handicap.

Une jeune juive hollandaise de 29 ans s’apprête à être déportée avec une liberté d’esprit surprenante face aux événements et face à elle-même. Jour après jour, dans un combat lumineux et singulier pour rencontrer la vérité et la réalité telle qu’elle est, elle confie à son journal son cheminement mystique et son inébranlable parti pris d’espérance : la vie est « belle et pleine de sens » à chaque instant.
Son itinéraire est celui d’une femme sensuelle et « banalement moderne » qui, en se laissant transformer par l’inattendu des relations où elle s’engage et les événements du monde, est devenue éminemment libre. Le feu intérieur de cette jeune femme juive, qui se proposait d’ « aider Dieu » au sein de l’enfer des camps, a quelque chose à nous dire de la liberté et de la bonté qui habitent ceux qui consentent à dire « oui » à la vie, quelle qu’elle soit, à dire « oui » malgré tout.
« … je connais l’air traqué des gens, l’accumulation de la souffrance humaine, je connais les persécutions, l’oppression, l’arbitraire, la haine impuissante et tout ce sadisme. Je connais tout cela et je continue à regarder au fond des yeux le moindre fragment de réalité qui s’impose à moi. Et pourtant, quand je cesse d’être sur mes gardes pour m’abandonner à moi-même, me voilà tout à coup reposant contre la poitrine nue de la vie, et ses bras qui m’enlacent sont si doux et si protecteurs – et le battement de son coeur, je ne saurais même pas le décrire : si lent, si régulier, si doux, presque étouffé, mais si fidèle, assez fort pour ne jamais cesser, et en même temps si bon, si miséricordieux. Telle est une fois pour toutes mon sentiment de la vie et je crois qu’aucune guerre au monde, aucune cruauté humaine, aussi absurde soit-elle, n’y pourra rien changer ».
Extrait du Journal d’Etty

titre documents joints

9 septembre 2016
info document : PDF
2.2 Mo

Programme de nos activités

retraites ignatiennes
exercices spiritels