Vous êtes ici : Accueil > L’atelier « Pain » : une proposition pour une retraite de classe (...)

L’atelier « Pain » : une proposition pour une retraite de classe …

Depuis de nombreuses années, des liens d’amitié se sont tissés entre le Centre spirituel de La Pairelle et la Communauté de l’Arche de Namur.
Chaque jeudi matin, le Lum’çon vient à Béthanie pour faire du pain et vivre une matinée rythmée par la rencontre, la balade, la prière…
Cette activité, nous souhaitons la vivre ouverts à d’autres, et en particulier, en lien avec les jeunes. La rencontre est enrichissante de part et d’autre.

L’activité « pain », comment ça se passe ?

Le jeudi, vers 9h15, nous arrivons à Béthanie et c’est le temps de préparation du matériel, des ingrédients.
A 9h30, nous nous retrouvons autour de la grande table pour pétrir le pain au rythme des chants. C’est un temps plein de vie et de joie.
Ensuite, une pause est bienvenue avant de partir pour une petite promenade dans le parc. Pendant ce temps, le pain lève et puis, est cuit. Pour ceux qui le désirent, il y a la possibilité de vivre l’Eucharistie à 11h30.
Notre matinée se termine par le repas que nous partageons avec quelques jésuites, les sœurs de Saint-André, des amis de passage…
Cette activité est très valorisante pour la personne de par les relations nouées avec l’extérieur et la fierté de ramener chez soi un produit fini de qualité.

Que proposons-nous ?

L’activité « pain » est un lieu d’ouverture, de témoignage et de rencontre : nous accueillons des groupes (écoles secondaires, retraites, …) qui se joignent à nous pour la réalisation du pain.
Généralement, nous leur proposons de nous rejoindre vers 9h30 pour faire le pain ensemble.
Avant (vers 9h15) , si le groupe le désire, l’un des éducateurs peut venir présenter en quelques mots l’Arche et préparer la rencontre avec les personnes accueillies.
Après avoir pétri le pain, nous partageons une collation.
Ensuite, un petit groupe composé d’un éducateur et de 2 ou 3 personnes avec un handicap, peut donner un témoignage sur l’Arche, sur notre vie quotidienne, ou sur un thème (par ex : la différence, la relation…)
Nous proposons alors un temps de questions-réponses en présence ou non des personnes avec un handicap.
A midi, nous nous retrouvons tous ensemble pour prendre le repas.
Ce projet peut varier selon la taille du groupe et les souhaits pour l’animation. Nous pouvons construire ensemble la matinée en fonction de vos attentes et de nos possibilités.

Qui sommes-nous ?

Le Lum’çon est le centre de jour de la communauté de l’Arche-Namur.

L’Arche est née à Trosly, en France, en 1964 lorsque Le Père Thomas PHILIPPE et Jean VANIER ont proposé à deux personnes avec un handicap mental, de venir partager leur vie de tous les jours. Ce fut le premier foyer de l’Arche.
A partir de cette première communauté, beaucoup d’autres furent créées dans des contextes religieux et culturels divers.
Créée en 1976, l’Arche-Namur est membre de la Fédération Internationale des communautés de l’Arche.
Celles-ci sont unies par une vision commune et un même esprit d’accueil, de partage, de simplicité et de respect des convictions personnelles de chacun.
Celles-ci veulent être des lieux d’espérance où des personnes handicapées accompagnées d’éducateurs cherchent à progresser et à atteindre l’autonomie de vie et de travail dont elles sont capables.
Les buts de l’Arche sont divers : répondre à la détresse de ceux qui sont rejetés et leur redonner une place dans la société ; révéler le don propre des personnes ayant un handicap mental car ce sont elles qui forment le cœur des communautés et qui appellent d’autres personnes à partager leur vie.

Voici quelques principes extraits de la Charte :

  • « Toute personne, quels que soient ses dons ou ses limites, partage une humanité commune. Elle a une valeur unique et sacrée, et possède une égale dignité et les mêmes droits. Les droits fondamentaux de la personne sont : le droit à la vie, aux soins, à un « chez soi », à l’éducation, au travail, mais aussi le droit d’aimer et d’être aimé, et le droit à l’amitié, à la communion et à la vie spirituelle »
  • « Pour développer ses capacités et ses dons, et pour se réaliser, chaque personne a besoin d’un milieu dans lequel elle puisse s’épanouir. Elle a besoin d’être reconnue, acceptée, soutenue par des relations chaleureuses et vraies. »
  • « Les personnes qui ont un handicap mental ont souvent des qualités d’accueil, d’émerveillement, de spontanéité et de vérité. Elles sont ainsi pour la société un rappel vivant des valeurs essentielles du cœur sans lesquelles le savoir, le pouvoir et l’agir perdent leur sens et sont détournés de leur finalité »


Qui contacter ?
Armelle Dessart, secrétariat de La Pairelle :
info@lapairelle.be - Tél. : 081 46 81 32
L’équipe du Lum’çon :
e-mail : assistants.lumsson@gmail.com
Tél. : 081 23 05 21

JPEG - 23.5 ko
JPEG - 17.6 ko

Programme de nos activités

retraites ignatiennes
exercices spiritels