Bienvenue

Le Centre La Pairelle accueille les chercheurs de sens et les chercheurs de Dieu. Il propose des activités (journées, week-ends, formations, retraites selon la pédagogie des Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyola) afin que toute personne puisse, à partir du point où elle en est, faire son propre chemin.

- Ignace aujourd'hui -

Pâques : Savais-tu Marie...?

Savais-tu, Marie,
savais-tu lorsque tu as dit ’’oui’’
savais-tu que cela finirait ainsi ?
Savais-tu que ce oui devant l’inconnu
savais-tu que tu aurais à le redire souvent ?
Savais-tu qu’un glaive de douleur transpercerait ton cœur ?

Il t’a fallu dire oui lorsqu’Il a quitté la maison en te laissant seule.
Il t’a fallu supporter tout le mal qu’on disait de Lui.
Tu as sans doute assisté à toutes ces querelles avec les pharisiens
et tu L’as vu monter à Jérusalem où Il devait mourir.

Savais-tu, Marie,
savais-tu qu’un jour ces paroles déchireraient ton cœur :
’’ Il mérite la mort !’’
Et tu L’as suivi pas à pas.
Il avait une poutre sur le dos,
Il grimpait le mont Calvaire.
Tu L’as vu fixé au gibet de la Croix,
entre deux malfaiteurs.
Et la foule ricanait.
Et les soldats L’insultaient.
Toi, tu ne Le quittais pas des yeux.
Tu as senti son dernier souffle,
tu as reçu son dernier soupir.

Savais-tu, Marie,
savais-tu que l’Enfant que tu portais sur tes genoux,
savais-tu que cet Enfant que tu allaitais,
savais-tu qu’un jour Il reposerait
mort
sur tes genoux ?

Pouvais-tu savoir qu’une énorme pierre roulerait
entre toi et Lui
et qu’elle se refermerait sur la mort ?
Et il t’a fallu encore dire oui.

Chante, Marie, chante !
Chante à mon cœur la joie qui t’envahit.
Il est Vivant, ton Fils
pour toujours !
Chante, Marie, chante la joie de ton oui
qui, chaque jour désormais retentit.
Chante, Marie, chante l’Amour que Dieu a mis dans ton cœur
et dis-moi ton secret.
Apprends-moi à dire oui
dans la nuit et le doute.
Rappelle-moi que, plus forte que la souffrance et la mort,
la vie jaillira.

Redis-moi que de oui en oui
Dieu toujours plus loin m’appelle
et qu’Il me fait marcher sur le chemin de l’Amour
où souvent la souffrance à la joie est mêlée.

Charles Delhez, jésuite

Un chemin de joie

6. Il y a des chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques. Cependant, je reconnais que la joie ne se vit pas de la même façon à toutes les étapes et dans toutes les circonstances de la vie, parfois très dure. Elle s’adapte et se transforme, et elle demeure toujours au moins comme un rayon de lumière qui naît de la certitude personnelle d’être infiniment aimé, au-delà de tout. Je comprends les personnes qui deviennent tristes à cause des graves difficultés qu’elles doivent supporter, cependant peu à peu, il faut permettre à la joie de la foi de commencer à s’éveiller, comme une confiance secrète mais ferme, même au milieu des pires soucis : « Mon âme est exclue de la paix, j’ai oublié le bonheur ! […] Voici ce qu’à mon cœur je rappellerai pour reprendre espoir : les faveurs du Seigneur ne sont pas finies, ni ses compassions épuisées ; elles se renouvellent chaque matin, grande est sa fidélité ! […] Il est bon d’attendre en silence le salut du Seigneur » (Lm 3, 17.21-23.26).

276. Sa résurrection n’est pas un fait relevant du passé ; elle a une force de vie qui a pénétré le monde. Là où tout semble être mort, de partout, les germes de la résurrection réapparaissent. C’est une force sans égale. Il est vrai que souvent Dieu semble ne pas exister : nous constatons que l’injustice, la méchanceté, l’indifférence et la cruauté ne diminuent pas. Pourtant, il est aussi certain que dans l’obscurité commence toujours à germer quelque chose de nouveau, qui tôt ou tard produira du fruit. (…)La persistance de la laideur n’empêchera pas le bien de s’épanouir et de se répandre toujours. Chaque jour, dans le monde renaît la beauté qui ressuscite transformée par les drames de l’histoire.(…)

278. (…) La résurrection du Christ produit partout les germes de ce monde nouveau ; et même s’ils venaient à être taillés, ils poussent de nouveau, car la résurrection du Seigneur a déjà pénétré la trame cachée de cette histoire, car Jésus n’est pas ressuscité pour rien. Ne restons pas en marge de ce chemin de l’espérance vivante !

Pape Françoise in Evangelii gaudium

Chantal Kempeneers vient (...)

CHANTAL KEMPENEERS
« La Petite Chantal » - ainsi aimait-elle à se nommer... - vient donc de nous quitter ce dimanche 22 février.

Ce samedi, une célébration -« interconfessionnelle », à sa demande- rassemblera au Centre Spirituel LA PAIRELLE sa famille et tous ses ami-es d’ici et de Bethyeshouah : « la maison-de-Jésus ».

Chantal s’était forgé un nom nouveau qu’elle avait modulé dans la langue même de Yeshouah :
« Shirel Haq’Tana  » :
« La petite Chante-Dieu » ou « La petite Chant-de-Dieu ».

C’était, de fait, une enthousiaste et une amoureuse de son Yeshouah !
Lorsque, au plus fort des traitements et chimios, elle commençait à perdre pied et en venait à m’avouer : « Pierre, l’enthousiasme est toujours bien présent, mais, à vrai dire, je n’ai plus ni ressort ni dynamisme », aussitôt, elle rebranchait son ordinateur et déroulait ces chants que les Hébreux se re-disaient, à longueur de siècles bibliques, pour encore tenir debout…
Et son regard, aussitôt, de s’illuminer -de s’enluminer- à nouveau.

Un enthousiasme qui n’avait plus rien d’une exaltation juvénile. On la sentait alors comme pleine de Dieu : si pleine d’une Présence que celle-ci en venait à ‘couler’ naturellement sans être freinée par un obstacle quelconque…
L’écouter devenait un enchantement, qu’elle évoque son dernier petit-fils de Guadeloupe, Evan, pour lequel elle s’empressait de fignoler une barboteuse ou la prochaine fête juive qu’elle avait hâte de partager à La Louvière avec ses ami-es de BethYeshouah.
Tant elle avait « le sentiment très vif que le temps presse et qu’il me faut aller désormais vers ce qui, entre tout, m’émeut et m’affermit, vers tout ce qui m’augmente… »,
tant est urgente la louange, comme l’est la déclaration d’amour : sitôt que l’amour a conscience de lui-même, ne veut-il pas se déclarer, s’épancher, aimer, tout de suite ?

Et de débonder son cœur en fredonnant aussitôt
un « Cantique des Cantiques », trop longtemps contenu… (Pierre Ferrière)

« Petite Marie, je parle de toi
Parce qu’avec ta petite voix
Tu as versé sur nos vies des milliers de roses…
Je viens du ciel
Et les étoiles entre elles ne parlent que de toi…
Dans la pénombre de ta rue,
Petite Marie, m’entends-tu… » (Francis Cabrel)

Suggestions

Entrer dans la prière contemplative telle qu’elle est proposée par saint Ignace dans les Exercices Spirituels de 2e semaine : mettre en jeu tous nos sens pour entrer en relation avec Dieu. Voir, entendre, toucher, sentir, goûter comment Dieu me rejoint là où j’en suis, dans mon chemin de vie, et (...)suite
Le défi d’un nouveau souffle Dans nos vies remplies, Prendre du temps pour notre couple, Relire en couples toutes ces années, Seul, en couple et en groupe, rendre grâce et vivre le pardon. Retrouver un souffle dans notre amour et notre complicité. Enseignements, Partages en couple et en (...)suite
Ecouter la Parole à la suite du Christ. Initiation aux Exercices spirituels de saint Ignace Vivre une expérience spirituelle fondée sur l’apprentissage de la pédagogie d’Ignace de Loyola : prier l’écriture, relire sa prière et sa vie, entrer dans le discernement spirituel. Retraite en groupe avec (...)suite
Parcours de formation pour mieux gérer nos conflits selon la méthode C-R-i-T-E-R-E L’originalité de cette session est d’expliciter les racines chrétiennes et de relier les outils de la méthode C-R-i-T-E-R-E aux ressources de la foi. Nous chercherons à faire rencontrer le meilleur des techniques (...)suite
Comme les disciples d’Emmaüs, se laisser rejoindre et ressaisir par le Christ ressuscité. « Choisis donc la vie ». Retraite en silence. Deux enseignements par jour. Accompagnement pour celles et ceux qui le désirent. Du L. 4 (18h15) au S. 9 (9h00) mai 2015 Animateurs : P. Jean Meeûs sj et une (...)suite
Durant le temps pascal, prendre un après-midi de pause pour lire un texte de l’Écriture et vivre un moment d’intériorité et d’expression artistique. Se laisser toucher et rejoindre par le Christ, laisser jaillir la Vie et se déployer l’arc-en-ciel des couleurs de la prière dans différentes techniques. (...)suite
Chasteté, pauvreté, obéissance : vœux réservés à quelques-uns ou attitudes fondamentales propres à tout chrétien ? À l’aide de l’Écriture, nous approfondirons ce que peut signifier cette qualité de relation appelée « chasteté », cette liberté intérieure appelée « pauvreté » et ce consentement au réel appelé « (...)suite
Un visionnaire… Dans ses écrits et ses lettres, Dietrich Bonhoeffer tente de répondre à une question essentielle, récurrente dans son œuvre  : « Comment être croyant dans la vie actuelle ?  ». Pasteur luthérien, théologien allemand, il fut l’un des premiers à dénoncer le sort fait aux juifs dans (...)suite

Programme de nos activités

retraites ignatiennes
exercices spiritels